Vous êtes ici : Accueil > Le contrôle de l’environnement

Le contrôle de l’environnement

Si vous avez identifié une ou des substances responsables de l’aggravation de votre asthme, le plus simple est de les éviter.

Différents sites internet renseignent sur les dates d’arrivée des pollens et sur les pics de pollution des grandes villes1,2. Il est également possible de demander à son médecin un traitement préventif antiallergique pour les circonstances à risque.

Quelques conseils

Dans votre maison, limitez les risques de poussières et d’acariens en privilégiant :

  • les sols lisses plutôt que la moquette,
  • le cuir ou matières synthétiques plutôt que le textile pour les canapés,
  • les stores ou voilages lavables plutôt que des doubles rideaux,
  • les armoires et bibliothèques fermées,
  • les couettes et oreillers en matière synthétique (sans duvet) et spécialement traités.

Optez également pour une propreté sans faille :

  • ouvrez les fenêtres en grand 10 à 30 minutes par jour pour aérer votre habitation et éviter ainsi la prolifération des acariens et la formation des moisissures,
  • passez l’aspirateur de haut en bas, y compris sur les matelas,
  • interdisez les animaux de compagnie dans les chambres,
  • évitez la fumée de cigarette à l’intérieur de la maison.